Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo La proposition de Hollande à Leonarda "viole la Constitution" selon Dati

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

L'ancienne Garde des Sceaux estime que permettre à la lycéenne expulsée au Kosovo de revenir en France "remet en cause l'Etat de droit et le respect de la loi".

L'ancienne ministre de la Justice, Rachida Dati, a accusé, dimanche 20 octobre, François Hollande de "violer la Constitution" en proposant le retour sur le sol français de la collégienne kosovare expulsée, Leonarda Dibrani. "Cette affaire révèle non seulement les contradictions mais aussi l'incompétence extrêmement dangereuse de ce gouvernement qui remet en cause l'Etat de droit et le respect de la loi", a déclaré la maire UMP du 7e arrondissement de Paris, lors de l'émission 12/13 Dimanche sur France 3.

"Le pire, a enchaîné Mme Dati, c'est de dire 'Leonarda peut revenir, à la charge de la France, faire sa scolarité'. Mais sur quels principes ? Le président de la République viole la Constitution en disant cela". "Comment un président de la République peut-il défaire ce qui a été décidé par des magistrats? (...) Sur quelles bases juridiques elle va revenir?", a demandé l'eurodéputée. Interrogée sur l'attitude de Manuel Valls, elle a estimé que le ministre de l'Intérieur "entretient cyniquement sa popularité".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Expulsion de Leonarda

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.