VIDEO. "Je leur ai tous pardonné" : Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème, témoigne

La Pakistanaise chrétienne Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème en 2010 et acquittée neuf ans plus tard, est faite mardi citoyenne de la ville de Paris. Elle a raconté sur franceinfo son histoire aux côtés de la journaliste Anne-Isabelle Tollet.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Cela a commencé par un conflit, tout ça pour un verre d’eau" : en 2009, Asia Bibi, 45 ans, une chrétienne pakistanaise, est accusée de blasphème par les islamistes religieux. Son tort ? Avoir bu un verre d’eau et "souillé" le puits, car elle était chrétienne. Emprisonnée pendant près de 10 ans, elle a finalement été innocentée au terme d'une procédure interminable dans son pays, et vit aujourd'hui au Canada.

L’histoire d’Asia Bibi a été médiatisée partout dans le monde grâce à Anne-Isabelle Tollet, journaliste et co-auteure de Enfin libre. Elles ont combattu la mort ensemble, elles sont maintenant unies pour la vie. "C'est Dieu qui donne la force, le courage, et regardez la sœur que j’ai et le courage qu’elle a, et à quel point elle m’a soutenue. Elle m'a tant donné", raconte Asia Bibi mardi 25 février sur franceinfo. Elle doit être reçue vendredi par Emmanuel Macron, elle qui a de nouveau exprimé le souhait d'obtenir l'asile en France. Son autorisation de vivre au Canada s'achève à la fin de l'année.

Accusée d'avoir "blasphémé le prophète"

Une sœur de vie pour une histoire folle. Le 14 juin 2009, Asia Bibi travaille dans les champs. Elle a soif et s'approche d'un puits pour se désaltérer. Mais pour les intégristes religieux musulmans, boire directement dans un puits quand on est chrétienne, cela ne se fait pas.

J’ai été accusée d'avoir blasphémé contre le prophète et d'avoir entraîné des jeunes filles en dehors du droit chemin.

Asia Bibi

à franceinfo

Emprisonnée, elle a été jugée en novembre 2010 et condamnée à la peine capitale par pendaison. Mais après une bataille judiciaire de près de dix ans, elle a finalement été acquittée le 31 octobre 2018.

Pour la journaliste Anne-Isabelle Tollet, médiatiser l'histoire de cette femme était avant tout pour "combattre le fondamentalisme religieux à travers cette loi du blasphème qui est utilisée à mauvais escient et qui est maintenue par la pression des islamistes au Pakistan". Au micro de franceinfo, elle affirme avoir "éprouvé une grande émotion et une grande joie de voir cette petite femme chez elle au Canada en train de faire la cuisine pour ses enfants vivante et pas avec la corde au cou."

Asia Bibi a toujours la foi et pardonne à ceux qui l'ont condamné. "Je leur ai tous pardonné. Je pense que la personne qui a le plus haut degré dans la foi et celle qui arrive à pardonner", dit-elle. Asia Bibi reste toutefois en danger sous la menace des islamistes.

Asia Bibi, Pakistanaise chrétienne, invitée de franceinfo mardi 25 février 2020.
Asia Bibi, Pakistanaise chrétienne, invitée de franceinfo mardi 25 février 2020. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)