Pédocriminalité dans l'Église : le patron des évêques recadré par Gérald Darmanin

Publié
sauvé
FRANCEINFO
Article rédigé par
A. Delcourt - franceinfo
France Télévisions

Le président de la Conférence des évêques a été reçu par le ministre de l'Intérieur mardi 12 octobre. Il a insisté sur la détermination de ses pairs à faire de la protection des enfants une priorité absolue.

Le président de la Conférence des évêques de France avait été épinglé pour avoir affirmé que le secret de la confession était au-dessus des lois de la République. A sa sortie du ministère de l'Intérieur mardi 12 octobre, Mgr Éric de Moulins-Beaufort a demandé "pardon aux victimes" d'abus sexuels et assuré que "la protection des enfants est une priorité absolue". Une volonté de clarification après la polémique. Un débat de fond entre le droit de l'Église catholique qui accorde aux prêtres un secret professionnel sous conditions et le Code pénal qui interdit à quiconque de ne pas informer les autorités d'agressions ou d'atteintes sexuelles sur mineurs ou personnes vulnérables.

216 000 personnes victimes d'un religieux

Gérald Darmanin a rappelé sa position à l'Assemblée nationale mardi après-midi : "Comme je le dis à chacun des cultes, il n'y a aucune loi supérieure aux lois de l'assemblée nationale et du Sénat". D'après le rapport Sauvé, quelque 216 000 personnes ont été victimes d'un prêtre ou d'un religieux depuis les années 50.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.