Pakistan : "Il est urgent qu'Asia Bibi quitte le territoire, les islamistes réclament sa mort"

"Si elle n'est pas sous haute protection, elle ne tient pas cinq minutes dans la rue", affirme Anne-Isabelle Tollet, présidente du comité de soutien de la Pakistanaise Asia Bibi, jeudi sur franceinfo.

Des militants d\'un parti islamiste marchent sur une photo d\'Asia Bibi, dans une manifestation contre sa libération, à Islamabad (Pakistan), le 2 novembre 2018.
Des militants d'un parti islamiste marchent sur une photo d'Asia Bibi, dans une manifestation contre sa libération, à Islamabad (Pakistan), le 2 novembre 2018. (AAMIR QURESHI / AFP)

La Pakistanaise Asia Bibi, chrétienne condamnée à mort pour blasphème il y a neuf ans avant d'être acquittée puis libérée dans la nuit de mercredi à jeudi, devrait quitter son pays pour l'Europe. Selon la journaliste Anne-Isabelle Tollet, présidente du comité de soutien d'Asia Bibi et qui la connaît personnellement, "sa famille va la rejoindre, près de l'aéroport d'Islamabad au Pakistan. L'idée c'est qu'ils partent tous ensemble, sur le territoire européen, en tous cas dans un premier temps", a-t-elle expliqué jeudi 8 novembre sur franceinfo.

franceinfo : Quelles sont les dernières nouvelles que vous avez d'Asia Bibi ?

Anne-Isabelle TolletAux dernières nouvelles, sa famille va la rejoindre, près de l'aéroport d'Islamabad au Pakistan. Parce que l'idée c'est qu'ils partent tous ensemble, s'exfiltrer, en toute sécurité, sur le territoire européen, en tous cas dans un premier temps. Si elle n'est pas sous haute protection, elle ne tient pas cinq minutes dans la rue. Les islamistes réclament sa mort.

Le danger peut-il la poursuivre au-delà de la frontière pakistanaise ?

Il va falloir être subtil sur le lieu d'atterrissage d'Asia Bibi, et prudent. Je déplore que son avocat ait communiqué hier soir sur son transfert entre la prison de Multan et celle d'Islamabad. Parce que ça va réveiller les foules. L'idéal aurait été qu'on puisse en parler et crier victoire une fois qu'elle sera en sécurité en dehors du Pakistan. Asia Bibi et sa famille souhaitent venir dans un pays où ils seront accueillis et en sécurité. La France est en première ligne. J'ai rencontré hier le personnel du Quai d'Orsay et Marlène Schiappa, qui ont soufflé dans l'oreille d'Emmanuel Macron. Il faut rappeler que sa famille est aussi en danger de mort. Il est donc urgent qu'elle quitte le territoire pakistanais.

Comment se porte Asia Bibi, moralement, physiquement, après toutes ces années de prison ?

J'imagine qu'elle est très fébrile. Parce qu'elle est toute seule à Islamabad, qu'elle attend sa famille qu'elle n'a pas vue depuis quelques semaines. J'imagine qu'elle doit être un peu déboussolée aussi. Elle ne doit pas avoir beaucoup d'informations. Elle doit être un peu inquiète également, de savoir comment ça va se passer et l'après aussi, parce qu'elle a passé neuf ans dans le couloir de la mort.