"Blackface" dans un restaurant à Poitiers : un stage de policiers municipaux suspendu temporairement

La cliente qui s'était grimée le visage en noir, d'où le terme de "blackface", était une policière municipale en formation. Son stage a été suspendu mais pour l'heure, aucune sanction n'a été engagée.

Article rédigé par
avec France Bleu Poitou - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une policière municipale en formation s'est grimée le visage en noir fin mai, dans un restaurant à Poitiers. Son stage a été suspendu. (NINA VALETTE / RADIO FRANCE)

Des policiers municipaux en formation à Poitiers ont vu leur stage être suspendu après qu'une policière a fait un "blackface" dans un restaurant, rapporte France Bleu Poitou samedi 26 juin. La direction du Centre de formation publique territoriale condamne l'attitude des policiers et estime qu'il "appartient [dorénavant] aux collectivités de titulariser ou non ces fonctionnaires". Pour l'instant, aucune sanction n'a été engagée envers ces policiers municipaux.

La vidéo d'une cliente d'un restaurant poitevin, dansant le visage grimé de noir, a circulé sur les réseaux sociaux il y a un mois, fin mai. Il s’agissait d’une policière en formation. Depuis, le restaurateur a reçu plusieurs menaces de mort et dit avoir perdu 80% de son chiffre d'affaires. Une soirée, soutenue par SOS Racisme, a été organisée vendredi à Poitiers, pour soutenir le restaurateur. Il affirme également que des policiers municipaux en formation lui ont fait des pressions pour qu'il ne parle pas de cette affaire aux médias.

Le "blackface" est une pratique raciste née à l'époque de la ségrégation aux États-Unis dans le but d'imiter les Afro-Américains. Elle fait régulièrement polémique en France. En 2017, le footballeur Antoine Griezmann avait présenté des excuses après s'être grimé de noir pour, selon lui, rendre hommage aux basketteurs des Harlem Globetrotters. En 2019, une représentation de la pièce de théâtre Les Suppliantes d'Eschyle à la Sorbonne a été bloquée aussi en raison d'un "blackface".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Racisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.