Nuit debout : le gouvernement durcit les conditions du rassemblement

Ce mouvement a été émaillé de nombreux débordements des casseurs. Des mesures ont été prises pour éviter les dégradations ce lundi 2 mai.

France 3

Au lendemain d’incidents qui se sont produits place de la République (Paris) en marge du rassemblement Nuit debout, la préfecture de police a durci les conditions. Ce lundi soir, les nouvelles consignes semblent respectées. Le calme règne place de la République. Les participants au mouvement Nuit debout respectent strictement les restrictions de l’arrêté préfectoral, décrit Sophie Neumayer en direct sur la place parisienne pour le Grand Soir 3.

Débats sur les violences policières

Depuis 22 heures, pas de musique ni d’alcool. Est-ce pour cela qu'il y a moins de monde ce soir ?, se demande la journaliste. Plusieurs groupes se sont installés à différents endroits pour des prises de parole. Ce qui revient souvent au cœur des débats, ce sont les violences policières et les réponses qu’il faut y apporter, raconte Sophie Neumayer. Nous avons vu à plusieurs reprises des jeunes s’approcher des CRS, rire avec eux et les prendre en photo. La préfecture de police a indiqué que, pour le moment, aucun groupe de casseurs n’avait été signalé.

Le JT
Les autres sujets du JT