Roumanie : les électeurs boudent le référendum contre le mariage des couples homosexuels

A cinq heures de la clôture des urnes, dimanche soir, seuls un peu plus de 15% des 19 millions d'électeurs avaient voté.

Un bureau de vote ouvert pour le référendum sur le mariage des couples de même sexe, à Bucarest (Roumanie), le 6 octobre 2018.
Un bureau de vote ouvert pour le référendum sur le mariage des couples de même sexe, à Bucarest (Roumanie), le 6 octobre 2018. (JAAP ARRIENS / NURPHOTO / AFP)

Les Roumains ont boudé les urnes. Et l'abstention massive des Roumains, samedi 6 et dimanche 7 octobre, au référendum visant à pérenniser l'interdiction du mariage homosexuel devrait faire échouer le scrutin. Les électeurs infligeraient ainsi un revers cinglant au gouvernement social-démocrate.

A cinq heures de la clôture des urnes, dimanche soir, seuls un peu plus de 15% des 19 millions d'électeurs avaient voté, alors qu'un seuil minimum de 30% est requis pour que cette consultation, qui a débuté samedi, soit validée. Le taux de participation définitif sera connu dimanche soir. Et les résultats devraient être publiés lundi, même si une majorité en faveur d'une modification de la Constitution ne fait aucun doute.

Une consultation qui ne change rien

Appelés à inscrire dans la loi fondamentale que seuls "un homme et une femme" peuvent s'unir et non plus des "époux", comme stipulé actuellement, les Roumains sont restés chez eux par indifférence ou par défiance, après une campagne aux accents outrageants envers les homosexuels, décrits comme des "voleurs d'enfants", des "pédophiles" ou des "malades mentaux".

Sur le fond, cette consultation ne change rien puisque la législation roumaine n'autorise ni le mariage entre personnes de même sexe, ni l'union civile. Une modification constitutionnelle verrouillerait davantage cette interdiction