Frigide Barjot candidate à Paris en 2014 ? Non, sauf si...

La porte-parole de la Manif pour tous a indiqué qu'elle pourrait se présenter "dans un arrondissement qui serait vide de gens qui portent les fondamentaux" de son mouvement.

Frigide Barjot, porte-parole du collectif La Manif pour tous, lors d\'une manifestation à Paris, le 21 avril 2013.
Frigide Barjot, porte-parole du collectif La Manif pour tous, lors d'une manifestation à Paris, le 21 avril 2013. (PIERRE ANDRIEU / AFP)

Après son engagement contre le mariage pour tous, Frigide Barjot envisagerait de se lancer dans la politique. La porte-parole du collectif La Manif pour tous a laissé planer le doute, lundi 22 avril, sur une éventuelle candidature aux municipales de 2014.

Interrogée lors du Talk Orange-Le Figaro, elle a d'abord répondu "Non". Mais elle a ensuite indiqué que "si jamais" elle se présentait, elle le ferait "à Paris, dans un arrondissement qui serait vide de gens qui portent [les] fondamentaux" de son mouvement. Autrement dit, si aucun candidat à la mairie n'était opposé au mariage des couples de même sexe. Une stratégie que la Manif pour tous compte appliquer partout en France : "Nous avons dit que nous aiderions les listes aux municipales qui s'étaient battues contre le projet [de loi taubira], qu'elles soient de droite ou de gauche", a précisé Frigide Barjot. "A l'inverse, nous avons dit que n'aiderions pas les candidats qui avaient été en faveur de ce projet de loi, de droite ou de gauche. Et s'il n'y avait pas d'autres listes qui portent fortement cette défense du mariage, à ce moment là, dans le vide, nous, on ferait des listes".

Un mouvement "transpartisan" mais sans le FN

La médiatique opposante à l'ouverture du mariage aux personnes de même sexe avait déjà confirmé dimanche, dans une interview au quotidien régional Corse-Matin, que son collectif présenterait des candidats aux élections municipales, sous une forme à définir et un nom encore inconnu.

Si Frigide Barjot avait indiqué qu'elle ne dévoilerait pas les listes, promettant une "surprise", la porte-parole a donné des précisions lundi : selon elle, les listes seront ouvertes à tous ceux qui se sont battus contre le mariage pour tous, à l'exception du FN. Pour quelle raison ? "Le Front national n'est pas très fédérateur, a-t-elle expliqué. Nous portons un mouvement transpartisan, ce serait trop réducteur."