Adoption à l'Assemblée nationale de la PMA pour toutes : "Le texte en lui-même est vraiment honteux" estime Ludovine de La Rochère

Les députés ont adopté le projet de loi bioéthique, qui ouvre la PMA à toutes les femmes, dans la nuit de vendredi à samedi. La présidente de La Manif Pour Tous, Ludovine de La Rochère, évoque "un véritable scandale". 

Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous.
Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

L'Assemblée nationale a adopté dans la nuit de vendredi à samedi en deuxième lecture le projet de loi bioéthique et sa mesure phare de l'ouverture de la PMA à toutes les femmes. "Des dérives ont été évitées, mais le texte en lui-même est vraiment honteux au regard de la justice, du respect que l'on doit à l'enfant, aux pères et aux mères", dénonce samedi 1er août sur franceinfo Ludovine de La Rochère, présidente de "La Manif Pour Tous". "Les aléas de la vie font qu'il y a des enfants qui ne vivent pas avec leurs deux parents, c'est une réalité mais ce n'est pas pour ça que le législateur, la société peut mettre en place la disparition, l'effacement du père", estime-t-elle. Ludovine de La Rochère considère qu'il "y a un véritable scandale" concernant "la PMA sans père et sans motif médical".

Des manifestations dès la rentrée ?

"On va manquer de gamètes, de sperme parce que 100% des couples de femmes ou des femmes seules qui auront recours à la PMA auront besoin de gamètes masculins et on n'en a déjà pas assez, on ira donc vers l'achat de gamètes à l'étranger, vers la marchandisation humaine", d'après la présidente de "La Manif pour Tous". Pour elle, "on met en place toutes les conditions qui seront celles de la GPA demain".

Ludovine de La Rochère affirme que "La Manif pour Tous" est prête à se mobiliser à nouveau : "Nous n'hésiterons pas à lancer des manifestations dès la rentrée si nécessaire", explique-t-elle. Elle indique que "le parcours législatif est en cours, mais il n'est pas achevé, loin s'en faut".