Les mariages disparaissent, les unions demeurent

Le nombre de mariages en France est en forte baisse, mais les unions sont toujours nombreuses, notamment grâce au Pacs.

France 2

La tradition de la robe blanche à l'église ou à la mairie tend à disparaître. Le mariage est sur une pente descendante depuis 60 ans, un phénomène influencé par la forte hausse des divorces et le nombre grandissant d'unions libres.

Moins de 300 000 mariages par an depuis les années 2000, avec une chute à 231 000 unions mixtes sur l'année 2014 selon l'INSEE. Cette chute est néanmoins compensée par les 17 500 mariages de personnes du même sexe l'an passé.

Le Pacs comme une évidence

À la place de la cérémonie en famille, les couples privilégient maintenant la visite au tribunal, comme Caroline et Brice, venus signer leur Pacs. "C'est une manière pour nous de concrétiser les fiançailles, c'est assez rapide à faire", estime la jeune femme, qui n'oublie pas pour autant l'union traditionnelle. "Le mariage, on veut bien le préparer, prendre du temps."

Depuis 1999, le Pacte civil de solidarité donne les mêmes droits que le mariage, avec une simple formalité administrative, et facilite même la procédure en cas de séparation.
Le mariage classique n'intéresse plus, surtout car les couples ne s'unissent plus aussi jeunes qu'avant. En 1950, on comptait 29 % de femmes de 20 ans qui étaient mariées. En 2010, seulement 1 %.

L'âge moyen en 2013 des époux était d'ailleurs de 30,5 ans pour les femmes, et 32 ans pour les hommes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le mariage entre Dominique et Mohammed, validé et contesté à deux reprises, a finalement été confirmé, le 28 janvier, par la Cour de cassation (photo d\'illustration).
Le mariage entre Dominique et Mohammed, validé et contesté à deux reprises, a finalement été confirmé, le 28 janvier, par la Cour de cassation (photo d'illustration). ( MAXPPP)