PMA pour toutes : ce que change la loi

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
PMA pour toutes : ce que change la loi
France 2
Article rédigé par
J.Mimouni, N.Coadou, E.Bailly, M.Dana, A.Belderrain, C.Pary, J.Cohen - France 2
France Télévisions

C'est une grande réforme de société qui sera définitivement adoptée mardi 29 juin : la PMA (ou procréation médicalement assistée) pour toutes. Toutes les femmes pourront désormais y avoir recours pour concevoir un enfant. 

La mesure phare de cette loi est l'ouverture de la PMA, ou procréation médicalement assistée, à toutes les femmes. Il autorisera en France les couples de lesbiennes et les femmes célibataires à y recourir. Jusqu'à présent, elle n'était autorisée que pour les couples hétérosexuels. Pour les femmes célibataire ou les couples de lesbiennes, il fallait se rendre à l'étranger. Elles pourront désormais y avoir recourt en France et même être remboursées par la sécurité sociale, une petite révolution.

Trois ans pour établir la filiation

"C'est une avancée, c'est sûr", se ravit une passante. "Je pense que chaque femme peut avoir droit, peut désirer un enfant, et si la science lui permet d'avoir un enfant, c'est une bonne chose", poursuit une autre. Les couples de femmes qui ont eu recourt à une PMA à l'étranger avant la loi auront trois ans pour faire une reconnaissance et établir la filiation de l'enfant. Autre changement : les enfants nés d'une PMA pourront connaître l'identité de leur géniteur. En revanche, la gestation pour autrui reste interdite.

Parmi nos sources 

L'AFP principalement, et nous avons aussi recoupé ces informations par notre propre enquête.


Liste non exhaustive

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Loi sur la famille

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.