VIDEO. Marlène Schiappa : "Non, le gouvernement ne proposera pas la GPA"

La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes était l'invitée, lundi, de "L'instant politique" sur franceinfo.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Il y a un calendrier politique qui n'est pas le calendrier médiatique." Le débat sur la Procréation médicalement assistée (PMA) s'ouvrira à l'automne 2018, assure Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes. Invitée, lundi 18 septembre, de "L'instant politique" sur franceinfo, elle insiste : "L'ensemble du gouvernement est opposé à la GPA".

"Notre boussole, c'est l'intérêt de l'enfant"

Marlène Schiappa souhaite que la GPA, la gestation pour autrui, reste interdite en France : "Elle ne sera jamais proposée pendant le quinquennat du président de la République. Notre boussole, c'est l'intérêt de l'enfant. Non, le gouvernement ne proposera pas la GPA , et à titre personnel, j'y suis opposée", a déclaré la secrétaire d'Etat, qui répondait aux questions de Gilles Bornstein.

Pourtant, l'Etat français peine à reconnaître les enfants nés sous GPA et leur filiation avec leurs parents d'intention, malgré plusieurs condamnations de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH). La loi actuelle interdit à des Français d'y recourir à l'étranger.

Marlène Schiappa, la secrétaire d\'Etat à l\'Egalité entre les femmes et les hommes, le 23 juin 2017, à Paris.
Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, le 23 juin 2017, à Paris. (CITIZENSIDE/CHRISTOPHE BONNET / CITIZENSIDE)