PMA :la possible levée de l'anonymat mettra t-elle fin aux secrets de famille ?

En France, 1 bébé sur 30 est issu d'une PMA, mais tous ne le savent pas. France 2 a rencontré des parents et des enfants.

France 2

Stéphanie et Thomas Krystlik sont les parents d'une petite fille née grâce à un don de sperme. Avec des mots d'enfants, ils ont déjà commencé à lui raconter comment elle a été conçue, même si ce n'est pas toujours facile. "J'ai trouvé des outils, des livres pour enfants (...) et ma fille a accès à ces livres dans sa bibliothèque", raconte la maman.

"Parler à l'enfant c'est le protéger d'imaginer des choses abominables"

De son côté, Camille Chapin-Derennes a appris à l'âge de 7 ans qu'elle est née grâce à un don de sperme. Cette fille unique se souvient du jour où sa mère lui parle pour la première fois. "Il faut que tu saches que ça ne regarde personne, ça ne regarde que nous trois", lui aurait dit sa maman. La jeune fille grandit donc avec ce secret sur sa conception, sans pouvoir en parler à sa famille ni à ses amis. Elle n'échangera avec son père à ce sujet qu'à l'âge de 26 ans. "Un enfant qui grandit dans une famille où il pressent qu'on lui cache quelque chose va très souvent être tenté d'imaginer le pire. (...) Parler à l'enfant c'est le protéger d'imaginer des choses abominables", indique le psychiatre Serge Tisseron. De nombreux enfants devenus adultes recherchent ensuite l'identité de leur donneur, dont l'anonymat pourrait être levé avec la nouvelle loi bioéthique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Naissance d\'un bébé (illustration).
Naissance d'un bébé (illustration). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)