Le fondateur de l'association Urgence Homophobie agressé à Paris

Face à la multiplication des attaques homophobes, la maire de Paris, Anne Hidalgo, promet de convier les associations pour initier "un sursaut collectif".

Capture d\'écran du compte Twitter de Guillaume Mélanie, le 17 octobre 2018.
Capture d'écran du compte Twitter de Guillaume Mélanie, le 17 octobre 2018. (GUILLAUME MELANIE)

"Ce soir, c'est mon tour." Le fondateur de l'association Urgence homophobie, Guillaume Mélanie, a annoncé avoir été victime d'une "agression homophobe" à Paris, mardi 16 octobre. Se disant "choqué", il a publié une photo montrant son "nez cassé".

"On sortait du restaurant avec des amis, on fêtait le titre de séjour d'un de nos réfugiés [l'association accompagne des homosexuels tchétchènes] et en sortant, le temps qu'on se dise au revoir on gênait le passage. Et un monsieur qui a dû voir qu'on était gays, ça ne lui a pas plu", a-t-il raconté à BFM Paris.

"Des insanités homophobes"

L'agresseur a alors "poussé" un membre du groupe. "On lui a dit 'doucement' et c'est là qu'il m'a dit des insanités homophobes", poursuit Guillaume Mélanie.

Il m'a traité de PD, il m'en a collé une, un gros coup de poing dans le nez.Guillaume Mélanieà BFM Paris

Cette agression survient deux jours après un acte similaire à Paris et dix jours après une autre attaque homophobe survenue dans le 19e arrondissement de la capitale. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a promis, mercredi, d'œuvrer pour "un sursaut collectif" sur le sujet.