C'est "incroyable de dire des bêtises pareilles" : vives réactions aux propos de Noël Le Graët sur l'arrêt des matchs en cas de chants homophobes

Noël Le Graët, a demandé mardi aux arbitres de ne pas arrêter les matchs de football en raison de chants homophobes dans les stades.

Une banderole lors du match Nice-Marseille du 28 août 2019, interrompu par l\'arbitre à cause de chants et banderoles homophobes.
Une banderole lors du match Nice-Marseille du 28 août 2019, interrompu par l'arbitre à cause de chants et banderoles homophobes. (VALERY HACHE / AFP)

Les militants anti-homophobie condamnent les propos du président de la Fédération française de football. Noël Le Graët, a affirmé mardi 10 septembre avoir demandé aux arbitres de ne plus arrêter les matches pour des chants ou banderoles homophobes dans les tribunes. 

Appel à la démission de Noël Le Graët 

"Nous condamnons cette volonté de la FFF de ne plus arrêter les matchs de football pour chants homophobes", a déclaré SOS Homophobie sur Twitter. "On ne transige pas avec l’homophobie. C’est l’homophobie qui nuit à l’image du football, pas le fait de condamner les propos et comportements homophobes dans les stades," a commenté l'association nationale de lutte contre les LGBTphobies. 

Le collectif Rouge Direct appelle le président de la Fédération française de football à retirer ses propos, et "il serait préférable qu'il démissionne", a dit sur franceinfo le porte-parole du collectif, Julien Pontes. 

RADIO FRANCE

Olivier Rouyer, ancien footballeur international, et seul joueur français à avoir fait son coming-out, a lui aussi réagi. "Je ne veux pas me mettre en colère parce que si je me mets en colère, je vais dire des choses pas belles", a déclaré l'ancien joueur, qui est cependant très en colère contre les propos du président de la FFF.

"J'ai honte d'entendre ça, ça me fait mal au coeur"

"Je suis scandalisé de pouvoir entendre un président de la Fédération française dire que quand il y a des chants homophobes, on n'arrête pas un match, mais quand il y a des chants racistes, on arrête un match, s'est énervé sur franceinfo Olivier Rouyer. Il fait la différence entre l'homophobie et le racisme. C'est absolument scandaleux. C'est le même fléau. C'est insupportable d'entendre ça."

C'est terrible. Moi, j'ai l'impression d'être à l'âge préhistorique quand j'entends ça.Olivier Rouyer

L'affirme que Noël Le Graët n'a "absolument rien compris".  "Il dit 'le football n'est pas homophobe', mais personne n'a été dire que le football était homophobe, a poursuivi l'ancien joueur. On est tous d'accord qu'il y a une certaine catégorie de spectateurs qui ont des propos homophobes. (...) C'est incroyable de dire des bêtises pareilles."

"J'ai honte d'entendre ça, ça me fait mal au coeur", a continué Olivier Rouyer, qui se dit "abasourdi de voir qu'un président puisse se permettre de tenir de tels propos", estimant que Noël Le Graët se voile la face quand il dit qu'il n'y a pas d'omerta dans le football.