VIDEO. Chants homophobes dans les stades : arrêter les matchs est "une erreur", Noël Le Graët va donner des consignes aux arbitres

"Mais je ferais arrêter un match pour des cris racistes", a affirmé le président de la Fédération française de football.

FRANCEINFO

"Je n'arrêterais pas les matchs", a déclaré le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, mardi 10 septembre sur franceinfo à propos de l'arrêt de matchs en raison de chants homophobes, "c'est une erreur". Et il va donner des consignes aux arbitres pour qu'ils ne le fassent plus. "Mais je ferais arrêter un match pour des cris racistes" ou pour des raisons de sécurité, souligne Noël Le Graët. "J’arrêterais un match pour des cris racistes, ça c’est clair", ou "pour une bagarre, pour des incidents s'il y a un danger dans les tribunes".

Considérer que le football est homophobe, c’est un peu fort de café.

Noël Le Graët

à franceinfo

Noël Le Graët "espère" que cette consigne sera respectée sur tous les terrains de Ligue 1 et de Ligue 2. "Il faut agir dans les stades." Il "n'accepte pas" que quelques spectateurs profèrent des insultes homophobes. Mais il l'assure : "On va faire en sorte que cela disparaisse. Mais arrêter les matchs, non."

Noël Le Graët tient à souligner qu'il rejette cette homophobie présente dans certains stades. "Je suis contre totalement mais je ne veux pas être pris en otage sur l’homophobie."

Il n'y a pas d'omerta, il y a une volonté farouche de faire en sorte qu’on puisse être sur un stade de façon très digne et amicale et en famille, mais l’arrêt des matchs ne m’intéresse pas.

Noël Le Graët

à franceinfo

"C'est le service de sécurité des clubs qui doit contrôler les personnes qui rentrent sur le terrain. Il y a des services pour faire en sorte que ces banderoles disparaissent dans les meilleures conditions." Le président de la FFF lance un appel aux supporters. "Ne venez pas au stade avec des banderoles. C'est aussi simple que cela. On peut supporter son équipe, mais il est interdit moralement" de venir avec ce type de banderoles. "On va faire en sorte que les gens ne puissent pas rentrer."

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, était l\'invité de franceinfo mardi 10 septembre 2019.
Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, était l'invité de franceinfo mardi 10 septembre 2019. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)