Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Le meurtrier de la petite Océane condamné à la peine maximale

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'homme qui a violé et tué la petite fille de 8 ans en novembre 2011 a vu sa peine confirmée par la Cour d'appel vendredi soir. Il a écopé de la plus lourde peine du Code pénal français. Il ne pourra bénéficier d'aucun aménagement ni remise de peine.

Vendredi 30 janvier, à Avignon, la Cour d'appel du Vaucluse a confirmé la condamnation à perpétuité incompressible de Nicolas Blondiau. L'homme, père de trois enfants, avait déjà été condamné en première instance. Le 5 novembre 2011, dans un village du Gard, l'homme de 25 ans à l'époque avait violé et tué la petite Océane, 8 ans, avant de se rendre de lui-même à la gendarmerie. Les parents de l'enfant sont satisfaits de la décision prise par la Cour d'appel. "La justice est enfin faite. On va pouvoir essayer de tourner la page, même si ça ne va pas être facile", a déclaré à France 2 Jimmy Laforge, le père.

Pierre Bodein et Michel Fourniret, seuls précédents

Ce n'est que la troisième fois que la justice française prononce la peine maximale. L'avocat de Blondiau, Me Jean-Pierre Cabanes, s'étonne de cette sévérité : "Si on lui met la perpétuité, qu'est-ce qu'on va mettre à un tueur en série ?". La perpétuité incompressible, instaurée en 1994, permet d'emprisonner un coupable pour une durée de 30 ans et ne prévoit aucune remise de peine et aucun aménagement, contrairement à la perpétuité classique. Deux hommes ont déjà écopé de cette peine : Pierre Bodein, alias "Pierrot le fou", condamné en 2007 pour avoir violé et tué trois femmes, et Michel Fourniret, alias "Le Monstre des Ardennes", condamné en 2008 pour avoir tué sept jeunes filles en France et en Belgique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.