VIDEO. Affaire Grégory : le juge d'instruction disculpe Bernard Laroche, tué par le père de la victime

Trente ans après les faits, le meurtre du petit Grégory n'est toujours pas élucidé. Le juge d'instruction de l'époque se dit convaincu de l'innocence de Bernard Laroche, accusé à tort et tué par le père de la victime.

AMELIE DELLOYE - FRANCE 3 et FRANCE INTER

Trente ans après le meurtre sans coupable du petit Grégory Villemin, dans le cours d'eau de la Vologne (Vosges), Jean-Michel Lambert, le juge d'instruction de l'époque se confie et dit son immense sentiment de culpabilité dans la mort de Bernard Laroche, accusé au moment des faits et tué par le père du garçon.

"Je m'apprêtais à rendre un non-lieu"

"Il est innocent", déclare le juge dans une vidéo publiée par France Inter, "je m'apprêtais à rendre un non-lieu", ajoute-t-il. Accusé à tort, donc, et libéré en février 1985, Bernard Laroche a été tué d'un coup de fusil en mars, par le père de l'enfant dont il était cousin, qui le soupçonnait toujours. "Si on reconstitue l'emploi du temps qui aurait fait de lui l'assassin, on réalise que ça ne tient pas", explique le juge d'instruction d'alors. Son livre sur l'affaire doit paraître après des années de silence.

L'affaire de la mort du petit Grégory n'est toujours pas élucidée. Les tests graphologiques et les tests ADN n'ont jamais permis l'identification de l'auteur du crime. Il ne reste aux enquêteurs que la voix du corbeau à analyser pour espérer percer à jour le mystère de la mort du jeune garçon.

Photo non datée du petit Grégory Villemin, retrouvé noyé le 16 octobre 1984 alors qu\'il avait 4 ans, pieds et mains liés dans la Vologne (Vosges).
Photo non datée du petit Grégory Villemin, retrouvé noyé le 16 octobre 1984 alors qu'il avait 4 ans, pieds et mains liés dans la Vologne (Vosges). (AFP)