REPLAY. "La peine de mort, honte pour l'humanité, est vouée à disparaître de ce monde", affirme Robert Badinter, 40 ans après l'abolition en France

Publié
Durée de la vidéo : 13 min.
40 ans de l'abolition de la peine de mort en France : le discours de Badinter au Panthéon
Article rédigé par
France Télévisions

L'ancien ministre de la Justice de François Mitterrand s'est exprimé, samedi, au Panthéon, lors d'une cérémonie présidée par Emmanuel Macron.

"La peine de mort ne défend pas la société, elle la déshonore." Quarante ans après l'abolition de la peine capitale en France, l'ancien ministre de la Justice, Robert Badinter, a partagé sa "conviction", samedi 9 octobre, que "la peine de mort est vouée à disparaître de ce monde parce qu'elle est une honte pour l'humanité".

>> DIRECT. Badinter et Macron commémorent l'abolition de la peine de mort

"Jamais, nulle part", la peine de mort "n'a fait reculer la criminalité sanglante", a-t-il martelé, depuis le Panthéon, à Paris, où une cérémonie était organisée en présence d'Emmanuel Macron. "Pire encore, s'agissant du terrorisme, ce fléau de notre temps, la peine de mort transformerait le terroriste en martyr, en héros aux yeux de ses partisans. Et après chaque exécution, un commando de fanatiques se lèverait pour le venger en commettant de nouveaux attentats." Robert Badinter appelle à "refuser, toujours et partout, que sous couvert de justice, la mort soit la loi".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.