Cet article date de plus de huit ans.

État civil : le "sexe neutre" reconnu

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
État civil : le "sexe neutre" reconnu
État civil : le "sexe neutre" reconnu État civil : le "sexe neutre" reconnu (FRANCE 3)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 3

Pour la première fois en France, une personne a obtenu le droit d'avoir la mention "sexe neutre" sur son état civil.

La décision du tribunal de Tours vient bousculer notre Code civil. Car pour la première fois, la justice donne le droit à une personne qui ne se sentait ni homme ni femme de se déclarer de "sexe neutre" à l'état civil. De cette personne, on sait qu'elle a 64 ans, qu'elle a été déclarée homme à la naissance, mais qu'elle est pourtant dotée d'organes féminins et masculins, d'où son incapacité à se définir.

Le parquet a fait appel

Nadine, elle aussi, se revendique de ce "sexe neutre". Dotée à la naissance d'organes masculins et féminins, elle a subi une ablation des testicules pour faciliter sa transformation féminine. Une opération réalisée à son insu, alors qu'elle était mineure. C'est seulement plus tard qu'elle découvrira la vérité. "Même si les gens ne le voient pas, ne le comprennent pas, je suis intersexe avant tout", confie Nadine au micro de France 3.

Pour le Centre LGBT, association qui milite pour les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transexuelles, la décision du tribunal de Tours a le mérite de lancer le débat. Le parquet a décidé de faire appel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.