Cet article date de plus d'un an.

Commerce : Go Sport devant la justice pour redressement judiciaire

Publié Mis à jour
Commerce : Go Sport devant la justice pour redressement judiciaire
Commerce : Go Sport devant la justice pour redressement judiciaire Commerce : Go Sport devant la justice pour redressement judiciaire
Article rédigé par France 2 - A.Peyrout, C.Motte, J.Weyl V.Cooke, M.Nadal, France 3 Grenoble, J.Dhib
France Télévisions
France 2
Après Camaïeu, l'enseigne Go Sport est en difficulté. La justice étudie son placement en redressement judiciaire. Les deux enseignes sont détenues par le même propriétaire.

L'inquiétude se lit sur les visages des salariés de Go Sport, au tribunal de commerce de Grenoble (Isère), lundi 19 décembre. La justice vérifie, ce jour, la viabilité financière de la chaîne et son possible placement en redressement judiciaire. Selon les commissaires aux comptes, la dette de l’entreprise dépasserait 36 millions d’euros. "Je n’ai jamais vu ça en 22 ans chez Go Sport. On a tout le temps eu des fournitures qui arrivaient sans problème. Aujourd’hui, les magasins sont vides", explique Géraldine Rey, déléguée CGT Go Sport Grande Place.

2 000 salariés attendent la décision de la justice

Dans les magasins, les fournisseurs ne sont plus payés, des articles manquent donc en rayons. Créée dans les années 80, la marque a longtemps voulu concurrencer d’autres enseignes comme Décathlon. Mais, l’entreprise peine à développer ses produits et se contente de proposer de grandes marques, plus chères. Derrière ces problèmes de gestion, Michel Ohayon, homme d’affaires à l’origine de la liquidation de Camaïeu fin septembre, laissant 2 600 salariés sans emploi. Chez Go Sport, 2 000 employés attendent la sentence de la justice, mercredi 21 décembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.