Cet article date de plus de cinq ans.

Attentats de Paris : un proche du logeur d’Abaaoud mis en examen et écroué

Un homme soupçonné d'avoir aidé à fournir un refuge à Abdelhamid Abaaoud, le chef opérationnel présumé des attentats du 13 novembre tué lors de l’assaut de Saint-Denis, a été mis en examen et écroué ce samedi dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Façade de l’immeuble à Saint-Denis, dans lequel Abdelhamid Abaaoud, Hasna Aïtboulahcen et un membre présumé des attaques de Paris, toujours non identifié, sont morts lors de l'assaut des forces de l'ordre le 18 novembre © Maxppp)
Mohamed S., un proche de Jawad Bendaoud, a été mis en examen et écroué samedi. Les précisions d'Olivier Boy
écouter

Dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Paris, Mohamed S. a été mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste (AMT) par le juge d'instruction et placé sous mandat de dépôt par le juge des libertés et de la détention, conformément aux réquisitions du parquet. 

Cet homme de 25 ans, proche de Jawad Bendaoud, avait été déféré et présenté au juge dans la matiné après une garde à vue de quatre jours. Il est soupçonné d’avoir mis en relation Hasna Aïtboulahcen, la cousine d’Abdelhamid Abaaoud, chef opérationnel présumé des attentats du 13 novembre, et Jawad Bendaoud, qui avait fourni contre rémunération l'appartement de Saint-Denis où le djihadiste avait trouvé refuge avant d'être tué lors de l'assaut donné par la police.

Mohamed S. n’est pas connu pour un lien quelconque avec l’islam radical. Il a pu fournir une aide logistique sur cet appartement mais sans participer directement aux attentats.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.