Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat de Nice : cinq suspects vont être présentés à la justice en vue de mises en examen

Ces cinq suspects arrêtés après l'attentat de Nice, quatre hommes et une femme, ont été en contact avec le tueur ou soupçonnés de lui avoir fourni une arme. Ils ont été transférés ce jeudi matin de la sous-direction antiterroriste à Levallois-Perret. Une information judiciaire sera ouverte dans la journée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (C'est au volant de ce camion que le tueur a foncé sur la foule le 14 juillet © Sasha Goldsmith/AP/SIPA)

Ils ont de 22 ans à 40 ans et sont soupçonnés par les enquêteurs d'avoir été en contact avec Mohamed Lahouaiej Bouhlel peu avant qu'il se lance avec son camion dans sa course meurtrière sur la promenade des Anglais. Un attentat qui a causé la mort de 84 personnes au soir au 14 juillet. Le plus jeune a notamment reçu un SMS envoyé par le tueur quelques minutes avant l'attentat dans lequel il le félicite pour le "pistolet" qu'il lui a fourni la veille et ajoute "alors on ramène cinq de chez ton copain". Celui-ci aurait identifié le fournisseur du pistolet, un Albanais de 38 ans, placé en garde à vue dimanche avec sa compagne.

Dans le communiqué publié ce jeudi matin, le parquet indique qu'il ouvrira une information judiciaire "dans le courant de la journée."

A LIRE AUSSI   ►►► Attentat de Nice : des familles envisagent de porter plainte

A LIRE AUSSI ►►► Attentat de Nice : le tueur a montré "un intérêt récent pour la mouvance djihadiste"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.