Loi immigration : "C'est une défaite pour la République", s'insurge le député LFI François Ruffin

Pour François Ruffin, invité de France Inter ce vendredi, le président de la République contribue à la division de la Nation en proposant "en permanence des sujets pour diviser".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le député LFI de la Somme François Ruffin était l'invité du Grand Entretien de France Inter, le vendredui 22 décembre. (RADIOFRANCE / FRANCE INTER)

La loi immigration, adoptée mardi par le Parlement, "est une défaite pour la République", fustige vendredi 22 décembre sur France Inter François Ruffin, député LFI de la Somme. Le député insoumis s'insurge de voir "des principes, comme le droit du sol attaqués" et "la préférence nationale mise en œuvre".

François Ruffin craint qu'avec ce texte "on [ne soit] pas méchant avec les méchants, mais méchant avec tout le monde", faisant référence ici aux mots de Gérald Darmanin, qui a porté ce projet de loi. "On fait des lois pour pourrir la vie des gens qui ne demandent qu'à travailler, qu'à s'intégrer en venant les priver de leurs droits", regrette le député de la Somme. Il critique "le raisonnement sous-entendu" par ce texte, selon lui. En effet, François Ruffin considère que ce projet de loi consiste à faire croire que "l'hôpital irait mieux parce qu'on empêcherait de soigner comme il faut les étrangers ; que le pouvoir d'achat des Français s'améliorerait parce qu'on priverait d'APL des familles".

Le député insoumis critique vertement Emmanuel Macron, qu'il accuse d'avoir "ouvert la porte" aux idées de l'extrême droite. "Le président de la République était normalement là pour faire barrage, nous disait-on, et à la place il sert de marchepied et fait la courte échelle à l'extrême droite", dénonce François Ruffin. Pour le député de la Somme, "un président devrait être le gardien d'un certain nombre de valeurs". Mais il assure qu'au contraire Emmanuel Macron "brade [ces valeurs] pour des petits calculs cyniques, pour de la petite tactique politique au jour le jour".

Une loi qui divise la Nation

Pour François Ruffin, la loi immigration contribue à "diviser la Nation". Il en attribue en partie la faute à Emmanuel Macron qui, selon lui, "propose en permanence des sujets pour diviser". "Normalement, le président de la République doit être garant de l'unité de la Nation", soutient le député LFI. Il juge l'unité de la Nation d'autant plus nécessaire en raison "du choc climatique qui réclame une transformation de notre pays, de l'industrie, de l'énergie et du logement". Pour affronter ce dérèglement climatique, "on a besoin de toute la main-d'œuvre disponible, de toutes les intelligences, de tous les savoir-faire, qu'ils soient français ou étrangers", affirme-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.