Immigration : "Le pape a raison d’appeler à ce sursaut contre l’indifférence", affirme Emmanuel Macron

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 35 min
Immigration : "Le Pape a raison d’appeler à ce sursaut contre l’indifférence", affirme Emmanuel Macron -
Immigration : "Le Pape a raison d’appeler à ce sursaut contre l’indifférence", affirme Emmanuel Macron Immigration : "Le Pape a raison d’appeler à ce sursaut contre l’indifférence", affirme Emmanuel Macron - (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - L. Delahousse, A-C. Coudray
France Télévisions
France 2
Les antennes de Franceinfo, France 2 et TF1 ont reçu Emmanuel Macron, dimanche 24 septembre, pour une interview exclusive après une semaine chargée entre la visite de Charles III, du Pape et le mondial de rugby. Le souverain pontife a d’ailleurs interpellé sur le drame des migrants. Un sujet sur lequel revient le président.

Lors de sa visite à Marseille (Bouches-du-Rhône), le Pape François a interpellé les démocraties européennes, y compris la France, sur le drame de l’immigration. Il a mis en garde contre "le fanatisme de l’indifférence". À ce sujet, Emmanuel Macron tient d’abord "à féliciter les Français" car peu de pays dans le monde "peuvent relever des défis concomitants de cette nature", déclare le chef de l’état sur les antennes de Franceinfo, France 2 et TF1, dimanche 24 septembre. "Le Pape a raison d’appeler à ce sursaut contre l’indifférence", a-t-il poursuivi. Mais il assure que concernant l’immigration, la France fait sa part avec en moyenne 100 000 demandeurs d’asile dans le pays.

Des emplois "de mieux en mieux payés"

"Nous devons être humains (...) mais on doit aussi être rigoureux parce qu’on a un modèle social généreux et on ne peut pas accueillir toute la misère du monde", affirme le chef de l’état. Interpellé également sur la question du pouvoir d’achat et de l’incessante inflation, le président assure que le gouvernement va se concentrer sur la création d’emplois qui seront "de mieux en mieux payés". "Depuis le début de l’année dernière, notre SMIC en France a augmenté de 11%, il y a très peu de pays européens où le salaire minimum a augmenté", se défend Emmanuel Macron. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.