Accusé d'agression sexuelle, le présentateur de LCP Frédéric Haziza reconnaît "l'ambiguïté de certains gestes"

Le journaliste a été suspendu par sa chaîne, mardi.

Frédéric Haziza présente une émission de LCP, le 14 mai 2013, à Paris.
Frédéric Haziza présente une émission de LCP, le 14 mai 2013, à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Visé par une enquête préliminaire après la plainte pour agression sexuelle déposée par sa collègue Astrid de Villaines, le présentateur de LCP Frédéric Haziza a reconnu, mardi 21 novembre, "l'ambiguïté de certains gestes" et le fait d'avoir "pu involontairement blesser" la journaliste. Depuis les faits, en 2014, il assure avoir eu "une attitude qui ne souffre d'aucune ambiguïté".

Dans la soirée, la chaîne parlementaire a annoncé que son présentateur vedette était "suspendu", afin de permettre à l'enquête interne lancée par la direction "de se dérouler dans le climat le plus serein possible""Le journaliste mis en cause avait été sanctionné par un avertissement" en 2014, a rappelé la chaîne, précisant qu'"aucune autre dénonciation visant ce journaliste, directe ou indirecte, n'a été transmise à la direction"

Les salariés réclamaient sa suspension

Plus tôt dans la journée, la société des journalistes et les représentants du personnel de LCP avaient réclamé "un retrait de l'antenne ainsi qu'une mise à pied à titre conservatoire de Frédéric Haziza"Ils soulignaient que la plainte survenait au moment "où la parole se libère sur les sujets de harcèlements sexuels de par le monde"