Le politologue Olivier Duhamel a reconnu devant les enquêteurs être l'auteur d'agressions sexuelles sur son beau-fils

Olivier Duhamel a reconnu mardi 13 avril des faits d’agressions sexuelles sur son beau-fils alors qu'il était en audition libre par la Brigade de protection des mineurs. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Conférence d'Olivier Duhamel sur les institutions et la Présidentielle au Salon des livres et du droit en 2017. (DOMINIQUE LERICHE / MAXPPP)

Olivier Duhamel a été entendu mardi 13 avril en audition libre par la Brigade de protection des mineurs dans le cadre de l'enquête sur les accusations de viols sur son beau-fils dans les années 80, a appris franceinfo de source proche du dossier, confirmant une information de LCI.

Olivier Duhamel a reconnu des faits d’agressions sexuelles sur son beau-fils, indique cette source à franceinfo. Ces faits sont prescrits, le politologue ne pouvait donc pas être entendu dans le cadre d'une garde à vue. Olivier Duhamel ne peut pas non plus être poursuivi sur ces faits.

Cette audition intervient dans le cadre des investigations lancées le 5 janvier dernier par le parquet de Paris après la publication du livre "La Familia grande" de Camille Kouchner. Dans cet ouvrage, elle accuse son beau-père Olivier Duhamel d'avoir agressé sexuellement son jumeau lorsqu'il était adolescent dans les années 80. Camille Kouchner et son frère ont déjà été auditionnés par les enquêteurs.

L’enquête ouverte pour "viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur mineur de 15 ans" visait également à "identifier toute autre victime potentielle", avait indiqué le parquet de Paris. Olivier Duhamel a démissionné de toutes ses fonctions début janvier. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Olivier Duhamel

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.