La France va pouvoir laisser mourir Vincent Lambert

La Cour européenne des droits de l'Homme accepte ce 5 juin que les médecins français mettent un terme aux soins qui maintiennent Vincent Lambert en vie depuis sept ans.

FRANCE 2

Pas un mot, pas un regard entre l'épouse et la mère de Vincent Lambert. La Cour européenne des droits de l'Homme s'est réunie ce vendredi 5 juin pour décider ou non d'accepter que les médecins arrêtent les soins qui gardent l'homme tétraplégique en vie depuis sept ans.
Par douze voix contre cinq, la plus haute instance juridique européenne, a estimé qu'il n'y avait pas violation des droits de l'Homme.

"Un scandale" pour les parents

C'est une victoire pour la femme de Vincent Lambert : les médecins du CHU de Reims vont pouvoir laisser le patient mourir dignement. Mais du côté de ses parents, qui veulent le garder en vie, cette décision est "un scandale". Ils veulent continuer à se battre dans ce sens, et souhaitent déplacer leur fils vers une unité spécialisée près de Strasbourg. Mais juridiquement, l'affaire est close.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vincent Lambert, au CHU de Reims (Marne), le 25 juillet 2013.
Vincent Lambert, au CHU de Reims (Marne), le 25 juillet 2013. (MAXPPP)