La France peut stopper les soins de Vincent Lambert

La Cour européenne des droits de l'Homme a autorisé la France ce 5 juin à arrêter les soins qui maintiennent Vincent Lambert en vie. L'homme tétraplégique est en état de conscience minimale depuis sept ans.

FRANCE 3

La plus haute instance de la justice européenne a fait son choix. La Cour européenne des droits de l'Homme autorise les médecins français à mettre fin aux soins donnés à Vincent Lambert, plongé dans un profond coma depuis sept ans. Elle valide ainsi l'arrêt du Conseil d'État.
C'est une victoire pour la femme de Vincent Lambert, même si elle exprime ne pas ressentir de "soulagement", et souhaitait surtout "que sa volonté soit faite".

La colère des parents

Selon les médecins, la vie de l'homme tétraplégique de 39 ans se limite à un état végétatif. Cependant, ses parents se battent pour le garder en vie. Aujourd'hui sa mère estime que la décision de l'instance européenne est "un scandale". "On condamne notre fils. Nous sommes là pour nous en occuper, nous continuerons". Mais s'ils continuent de se battre pour la vie de leur fils, il ne pourra pas y avoir de recours juridique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vincent Lambert, photographié par ses parents sur son lit d\'hôpital, à Reims (Marne), le 15 avril 2015.
Vincent Lambert, photographié par ses parents sur son lit d'hôpital, à Reims (Marne), le 15 avril 2015. (AFP)