Bientôt une loi sur la fin de vie ?

Le projet de loi instaure le droit à la sédation profonde et continue pour les malades incurables ou en grande souffrance.

France 2

La fin de vie se retrouve à l'Assemblée nationale. Une proposition de loi est discutée depuis ce mardi 10 mars au matin. Elle ne prévoit pas d'euthanasie, mais un droit à la sédation profonde et continue pour les malades incurables. Concrètement, le patient s'endort jusqu'à ce que son cœur s'arrête. Cela peut prendre plusieurs jours.

La sédation existe déjà dans les centres de soins palliatifs

"La proposition de loi part du plus près de la demande de nos concitoyens, celle d'avoir une fin de vie sans souffrance et de pouvoir la maîtriser jusqu'au bout", a souligné Alain Claeys, député PS et rapporteur de la loi.
La mesure existe déjà dans les centres de soins palliatifs. Mais ce droit serait désormais inscrit dans la loi en cas de maladie incurable et de grandes souffrances.
Le texte continue néanmoins de diviser. Mais comme le rapporte le député UMP Jean Leonetti, "les grands textes ne sont pas passés à l'unanimité. Je vous rappelle que la peine de mort a été votée par une partie de la droite, une partie de la gauche".

Le JT
Les autres sujets du JT