Une application pour répandre des rumeurs vient d'être suspendue

L'application pour smartphone "Gossip", qui servait à diffuser des ragots sur internet, s'est retrouvée dans le collimateur de l'Éducation nationale et des syndicats de lycéens. Elle vient d'être interdite.

FRANCE 2

Les rumeurs sont un fléau qui peut avoir des effets dévastateurs sur les jeunes. Pourtant, elles ont même leur version sur téléphone portable. Une application baptisée "Gossip" a ainsi été téléchargée par 60 000 utilisateurs en l'espace de deux semaines. Ce réseau social permet de colporter des rumeurs de façon anonyme en quelques secondes, une efficacité fulgurante qui a rapidement inquiété le ministère de l'Éducation nationale.

De nombreuses dérives

L'application est aujourd'hui fermée, après que des syndicats d'étudiants aient été contactés par des lycéens. "On a reçu une dizaine de témoignages de gens qui avaient été victimes de 'Gossip' récemment. Ils se faisaient insulter, des photos d'eux avaient été publiées à leur insu, des photos dénudées, de leur vie privée", explique ainsi Eliott Nouaille. Ce phénomène de violence verbale est fréquent sur les réseaux sociaux : il y aurait un élève sur cinq qui subirait ces moqueries sur la toile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran du site de l\'application Gossip.
Capture d'écran du site de l'application Gossip. (APPLIGOSSIP.COM)