VIDEO. Réforme du collège : les enseignants donnent de la voix dans les rues de Paris

Dans la capitale, les manifestants étaient 3 500 selon la préfecture, "plus de 10 000" d'après le Snes.

FRANCE 2

Ils ont marché dans les rues des grandes villes de France, dont Paris, mardi 19 mai, contre la réforme du collège présentée par la ministre de l'Éducation nationale. "Qui veut la mort du latin et du grec ?" Ou encore : "Non au nivellement par le bas", voici quelques-uns des slogans utilisés dans les cortèges par les professeurs opposés au projet.

Un gros quart des professeurs des collèges publics (27,61%) ont répondu à l'appel selon le ministère de l'Éducation, alors que le Snes, principal syndicat du secondaire, annonçait "plus de 50%" de participation. Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs grandes de villes de province dans la matinée : 1 400 personnes à Lyon, 1 000 à Lille, 600 à Toulouse ou 500 à Bordeaux, selon la police. A Paris, les manifestants étaient 3 500 selon la préfecture, "plus de 10 000", selon le Snes.

"Reprendre le fil des discussions"

Depuis deux mois qu'a été présentée la réforme, le débat a surtout été porté par les politiques ou les intellectuels. Mais les professeurs ont donc donné de la voix. Se sont retrouvés côte à côte le Snes-FSU, le Snep-FSU, le Snalc, FO, la CGT et SUD. Une partie de l'intersyndicale appelle au retrait pur et simple de la réforme. Pour le Snes, "il est encore temps (...) de reprendre le fil des discussions".

Mais Najat Vallaud-Belkacem l'a répété : la réforme entrera en vigueur comme prévu à la rentrée 2016 car "elle est indispensable". La ministre a cependant assuré "entendre" les enseignants et promis "des garanties" pour une bonne mise en œuvre de la réforme dans les textes d'application.

Des professeurs lors d\'une manifestation pour protester contre la réforme du collège, à Paris, le 19 mai 2015.
Des professeurs lors d'une manifestation pour protester contre la réforme du collège, à Paris, le 19 mai 2015. (FRANCOIS MORI / AP / SIPA )