Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Manuel Valls défend Najat Vallaud-Belkacem et la réforme du collège

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Valls : "Nous ne sommes pas tous descendants de Gaulois mais nous sommes tous français"
FRANCE Ô
Article rédigé par
France Télévisions

Le Premier ministre s'exprimait, dimanche, à l'occasion de la journée de commémoration de l'abolition de l'esclavage. 

Manuel Valls monte au créneau. Le Premier ministre a pris la défense de la réforme du collège portée par sa ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem. "Elle a la confiance du président de la République, elle a ma confiance, elle a autour d'elle tout le gouvernement rassemblé", a martelé le chef du gouvernement, qui s'exprimait, dimanche 10 mai, à Paris à l'occasion de la journée de commémoration de l'abolition de l'esclavage. 

L'école, "lieu d'apprentissage de la citoyenneté"

La réforme du collège et la refonte des programmes, menées de front en prévision de la rentrée scolaire 2016, suscitent de vives critiques sur certains points, en particulier la suppression des options latin-grec et des classes bilangues, et l'enseignement de l'histoire. 

Sur ce dernier point, Manuel Valls a répliqué qu'"il n'y a pas une histoire officielle". "Nous ne sommes pas tous descendants de Gaulois, mais nous sommes tous Français. Et c'est ça aussi que nos jeunes doivent apprendre", a-t-il insisté. Le Premier ministre voit dans l'école "le lieu d'apprentissage de la citoyenneté" mais pour l'heure, juge-t-il, elle "produit trop d'inégalités"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.