Réforme du collège : "Je suis ulcérée par les réformes qui s'apprêtent à être prises"

Les enseignants sont descendus dans la rue, ce mardi 19 mai, afin de protester contre la réforme proposée par Najat Vallaud-Belkacem.

FRANCE 3

À l'appel de plusieurs syndicats, les enseignants ont manifesté, aujourd'hui, mardi 19 mai, pour dire non à la réforme du collège. Ils étaient 50% selon le Snes, un peu plus de 27% selon le ministère de l'Éducation nationale.

Dans les cortèges, les manifestants protestaient notamment contre la suppression des classes bilangues et la disparition des cours de langues anciennes : "Nous voulons continuer à apprendre, et donc à enseigner le latin et le grec partout. Pas seulement en centre-ville, partout", martèle une manifestante. "Je suis contre cette suppression qui signifie la mise à mort de l'allemand" se désole, un peu plus loin, l'enseignante Christine Martin.

Non aux EPI

"C'est la première fois que je manifeste, mais ce n'est pas la dernière. Je suis remontée comme une pendule et absolument ulcérée par les réformes qui s'apprêtent à être prises", s'énerve Fabienne Henicz, professeure de français. Dans sa ligne de mire, les EPI, les Enseignements pratiques interdisciplinaires orchestrés par plusieurs professeurs.

Le JT
Les autres sujets du JT