Bac 2019 : "Il y aura une procédure pour chacun" des professeurs grévistes, avertit Jean-Michel Blanquer

Le ministre de l'Education nationale l'a répété, mardi, sur Europe 1.

Le ministre de l\'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, sur le perron de l\'Elysée, le 24 juin 2019.
Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, sur le perron de l'Elysée, le 24 juin 2019. (ALAIN JOCARD / AFP)

Le ministre de l'Education nationale montre les muscles. "Il y aura une procédure pour chacun" des professeurs grévistes, a affirmé Jean-Michel Blanquer, mardi 9 juillet, sur Europe 1. A la suite des nombreux dysfonctionnements qui ont émaillé l'édition 2019 du baccalauréat, le ministre affiche une fermeté face aux professeurs qui ont retenu les copies de certains candidats pour protester contre la réforme du diplôme.

"Les correcteur grévistes étaient de l'ordre de 2 000 sur un total de 175 000, donc un tout petit nombre", a souligné Jean-Michel Blanquer. "Ils auront bien évidemment des sanctions financières : la suppression de chaque jour de paye depuis le 1er jour où ils auront eu les copies jusqu'au jour où ils les ont rendues, puisqu'ils sont réputés avoir fait grève pendant cette période", a détaillé le ministre. Et de commenter : "Ça n'est pas une surprise, je l'avais annoncé depuis plusieurs jours. Ceux qui ont fait ça ont pris leur responsabilité en le faisant."

Alexis Torchet, secrétaire national du Sgen-CFDT (Syndicat général de l'éducation nationale) a estimé sur franceinfo que la grève des correcteurs contre la réforme du baccalauréat traduisait "un profond malaise dans le milieu enseignant". Selon lui, "la grève va laisser des traces".