Vidéo Performances "médiocres" de l'école selon la Cour des comptes : Jean-Michel Blanquer "regrette" un "adjectif très excessif"

Publié
Article rédigé par
Radio France

Dans une note publiée mardi, la Cour des comptes a jugé que, malgré les dépenses effectuées, la performance du système scolaire français est insuffisante. Le ministre de l'Education nationale assure que cette note "fait référence à une étude de 2016".

Interrogé sur la note de la Cour des comptes sur les performances du système éducatif français jugées "médiocres", Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, a regretté "cet adjectif excessif et surtout inapproprié" ce jeudi sur franceinfo.

"C'est complètement absurde" et "en réalité ça ne veut rien dire", a-t-il réagi avant de dénoncer "un goût pour ces mots excessifs". Il assure que cette note "fait référence à une étude de 2016" et se dit "un peu las" de devoir commenter des études qui selon lui ont été réalisées avant qu'il ne soit nommé en 2017 ministre de l'Education nationale.

"Le niveau n'a absolument pas baissé ces dernières années"

"Regardez les dernières évolutions nationales : elles nous montrent des élèves de CP, CE1 et CM2 qui progressent", a affirmé Jean-Michel Blanquer. Il reconnaît que "les chiffres pour la sixième sont encore des chiffres que l'on doit améliorer encore". Le ministre de l'Education nationale insiste : "Le niveau n'a absolument pas baissé ces dernières années, preuve à l'appui en primaire le niveau est en train de monter pour la première fois depuis très longtemps".

Jean-Michel Blanquer se dit "dans la situation d'avoir opéré un premier rebond notamment grâce à sa cette priorité à l'école primaire que nous avons eu, et de continuer à entendre les mêmes adjectifs qui se réfèrent à des études" anciennes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.