Le ministre de l'Education nationale veut "remuscler" les programmes scolaires "de la maternelle à la troisième"

Sur l'interdiction du téléphone portable au collège, le ministre assure que la proposition de loi sera examinée le mois prochain.

Le ministre de l\'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, à Alençon (Orne), le 17 mai 2018.
Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, à Alençon (Orne), le 17 mai 2018. (AVENIR PICTURES / CROWDSPARK / AFP)

Jean-Michel Blanquer veut réformer la scolarité des élèves français, de A à Z. Le ministre de l'Education nationale annonce qu'il veut "remuscler" les programmes scolaires "de la maternelle à la troisième", dans une interview au Journal du dimanche, le 20 mai.

"Au primaire, il faut apprendre la conjugaison de tous les groupes de verbes, à tous les temps et à toutes les personnes. Au passé simple, on ne peut pas se contenter de la troisième personne du singulier et du pluriel ! Nous fixerons cet été des repères de progression annuels en français et en maths pour éviter de se retrouver à la fin avec des lacunes irrattrapables", détaille-t-il dans les colonnes du journal.

Sur l'interdiction du téléphone portable au collège, le ministre assure que la proposition de loi sera examinée le mois prochain. Les mobiles pourront soit être complètement interdits, soit être conservés dans les cartables, ou encore déposés dans des casiers.