Cet article date de plus de deux ans.

Baccalauréat : la réponse de Jean-Michel Blanquer aux enseignants grévistes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Baccalauréat : la réponse de Jean-Michel Blanquer aux enseignants grévistes
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Jean-Michel Blanquer a assuré mercredi 3 juillet que tous les candidats au baccalauréat auraient leurs notes. En cas de manquement, la note du contrôle continu sera retenue.

C'est une méthode qui pose question. Jean-Michel Blanquer a assuré mercredi 3 juillet que les candidats au baccalauréat auraient leurs notes vendredi 5 juillet. En l'absence de notation, la note de contrôle continu sur l'année sera retenue. "Donc si l'élève a échoué à son épreuve, il sera finalement avantagé. Il risque d'y avoir donc une inégalité devant le bac", indique la journaliste Anne Bourse sur le plateau du 19/20.

Des sanctions financières

Le ministère de l'Éducation nationale fait face à trois cas de figure. "Le premier : les enseignants n'entrent pas les notes dans le système informatique, mais corrigent quand même", poursuit la journaliste. Dans le cas où les enseignants rendent les copies non corrigées, d'autres pourront s'en charger. Enfin, dans le cas où les correcteurs gardent les copies, Jean-Michel Blanquer évoque des sanctions financières. "La machine Blanquer qui a depuis deux ans beaucoup enchaîné les réformes connaît ses premiers ratés", conclut Anne Bourse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.