Grève des correcteurs du bac : le ministère prolonge la période de saisie des notes jusqu'à mercredi après-midi

L'Éducation nationale donne une journée et demie supplémentaire, à la suite de la grève de certains correcteurs.

Une lycéenne devant l\'épreuve de philosophie du bac 2019, à Paris (illustration).
Une lycéenne devant l'épreuve de philosophie du bac 2019, à Paris (illustration). (DOMINIQUE FAGET / AFP)

Le ministère de l'Éducation nationale prolonge exceptionnellement la période de saisie des notes du baccalauréat jusqu'à mercredi 3 juillet après-midi dans certaines académies, a appris franceinfo.

Théoriquement, les correcteurs avaient jusqu’à mardi midi pour rentrer leurs notes du bac sur le serveur dédié. Des groupes d'enseignants ont voté en assemblées générales une "rétention des notes" du bac, pour inciter le ministre à rouvrir des négociations sur les réformes du lycée et du bac, qu'ils contestent.

Obligation de rentrer les notes

Face à ce mouvement de contestation et à la rétention des notes, le ministère a donc décidé d'ouvrir le serveur un peu plus longtemps; Parallèlement, les rectorats appellent chaque correcteur gréviste pour lui rappeler qu'ils ont l'obligation de rentrer les notes. Aucune communication officielle n'a été faite sur le nombre de copies retenues, mais le syndicat Snes-FSU affirmait mardi sur franceinfo qu'il atteignait 110 000 copies sur 4 millions.

L'intersyndicale, qui regroupe notamment le Snes-FSU, la CGT et SUD-Education, s'oppose à la réforme du baccalauréat, qui réduira notamment le nombre d'épreuves finales de l'examen au profit du contrôle continu et s'accompagne d'une refonte de l'enseignement au lycée.