Lycées : 450 établissements perturbés

Le ministère de l'Éducation nationale recense mardi 11 décembre 450 établissements perturbés, dont 60 bloqués. Avec un lycéen blessé à Valence (Drôme), l'escalade de la violence est redoutée dans ce mouvement. 

FRANCE 3

Depuis mardi 11 décembre au matin, 10% des lycées du pays ont été perturbés, comme à Tourcoing (Nord) ou à Montpellier (Hérault). Les élèves n'ont pas apprécié que lundi 10 décembre, Emmanuel Macron ait séché sur les questions d'éducation. Les lycéens promettaient un "mardi noir". Le mouvement ne s'est pas amplifié, mais on comptait 1 500 personnes à Marseille (Bouches-du-Rhône), Toulouse (Haute-Garonne) et plusieurs milliers à Paris dans le calme. Les élèves de seconde sont inquiets face au nouveau choix des options pour le baccalauréat. Ils vont en effet étrenner le nouveau bac en 2021, dont les contours sont encore flous. Certains des professeurs sont un peu perdus également.

Dix voitures brûlées

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, a tenté de rassurer les lycéens et professeurs. Les futurs programmes et spécialités devraient être connus avant Noël. Lundi 17 décembre, il recevra les nouveaux délégués du conseil national de la vie scolaire. Une façon de renouer le dialogue et d'apaiser le climat. Aujourd'hui dix voitures ont été brûlées dans la métropole strasbourgeoise (Bas-Rhin).

Le JT
Les autres sujets du JT
Des lycéens lors d\'une manifestation à Marseille le 11 décembre 2018.
Des lycéens lors d'une manifestation à Marseille le 11 décembre 2018. (GERARD JULIEN / AFP)