Nouvelles mesures pour lutter contre le harcèlement scolaire

La ministre de l'Education nationale a présenté vendredi son plan anti-harcèlement scolaire. Najat Vallaud-Belkacem veut agir sur deux points : la formation des enseignants, afin qu'ils apprennent à mieux le détecter, et la prise en charge des familles.

(La ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem a appelé vendredi à une prise de conscience face au harcèlement scolaire © Maxppp)

Le harcèlement à l'école toucherait un élève sur dix aujourd’hui en France, soit environ 700.000 jeunes, selon les chiffres du ministère de l'Education nationale. Pour lutter contre ce phénomène, Najat Vallaud Belkhacem a présenté ce vendredi à Paris au collège Pierre de Ronsard, dans le 17e arrondissement, de nouvelles mesures pour rompre, dit-elle, "la loi du silence " qui prévaut généralement dans ce genre de situation.

 

L’Education nationale prévoit notamment le déploiement d’un guide pédagogique à destination des chefs d’établissements afin d’aider ces derniers à savoir "comment se comporter " dans des situations de harcèlement, a expliqué la ministre. Par exemple, "quand un élève dénonce des faits de harcèlement, ne pas le convoquer dans son bureau en présence de l’auteur du harcèlement, parce qu’on sait que ça complique la tâche plus qu’autre chose ", précise-t-elle.

 

►►► A LIRE AUSSIQui sont les enfants victimes de harcèlement ?

Sortir de la loi du silence, "le meilleur moyen de lutter contre ce harcèlement"

Najat Vallaud Belkhacem insiste aussi sur la nécessité de parler avec les parents. Il faut "avoir un partenariat permanent sur ce sujet avec les autres adultes qui entourent l’enfant ", explique-t-elle. Lutter contre le harcèlement c’est aussi parler de ce phénomène de manière plus large, car le harcèlement moral dépasse souvent la cour de l’école, et "peut avoir lieu dans bien d’autres cadres où se retrouvent des groupes d’enfants ", souligne la ministre.

L’Education nationale souhaite donc consacrer l’an prochain une journée de sensibilisation à cette thématique, avec une large couverture médiatique. L'accès au numéro vert sera en outre facilité via un numéro à quatre chiffres. "Sortir de la loi du silence, est le meilleur moyen de lutter contre le harcèlement ", insiste la ministre. 

►►► A LIRE AUSSI Harcèlement entre ados : Facebook ouvre un site de prévention