Harcèlement à l'école : le témoignage d'une victime

France 3 a rencontré Jonathan Destin qui a été harcelé durant plusieurs années avant d'attenter à ses jours. 

FRANCE 3

Jeudi 5 novembre se tient la première journée contre le harcèlement à l'école. A Marquette-lez-Lille (Nord), une équipe de France 3 a rencontré Jonathan Destin. Le 8 février 2011, le jeune homme a tenté de se suicider. "Quand j'entends des personnes dire que le harcèlement n'existe pas, moi ça me fait du mal parce que moi et les autres, on sait ce qu'on a vécu", raconte celui qui a fait de sa vie un combat contre le harcèlement et le silence qui l'entoure. 

Un livre comme une thérapie 

Brimades et rackets étaient son quotidien du CM2 à la troisième. A bout, il s'est immolé avant de se jeter dans une rivière. C'est une voisine qui l'a sauvé. Depuis, il a fondé l'association "Tous solidaires avec Jonathan" et a publié un livre traduit à l'étranger "Condamné à me tuer". "Le livre pour moi a été comme une thérapie", confie-t-il. Sur sa page Facebook, il reçoit de nombreux messages de soutiens et d'encouragements qui le conforte dans son combat. 700 000 élèves seraient actuellement concernés par le harcèlement à l'école.  
 

Le JT
Les autres sujets du JT
En France, 700 000 enfants sont victimes de harcèlement à l\'école.
En France, 700 000 enfants sont victimes de harcèlement à l'école. (THOMAS KOEHLER / PHOTOTHEK / GETTY IMAGES)