Harcèlement à l'école : quels sont les signes qui doivent alerter ?

En plateau, Sandrine Aramon fait le point sur les signes qui indiquent qu'un enfant est victime de harcèlement à l'école.

FRANCE 3

Une journée nationale contre le harcèlement scolaire aura lieu le 5 novembre prochain. Aujourd'hui, un élève sur 10 en est victime. Un mal souvent difficile à détecter pour les parents. "Il faut d'abord faire preuve de modestie, même les parents les plus exemplaires peuvent passer à côté de la souffrance de leur enfant", souligne en plateau Sandrine Aramon.
Les premiers signes, qui doivent alerter les parents, peuvent être "des affaires scolaires dégradées ou perdues, des vêtements oubliés, des troubles du sommeil, des maux de ventre ou de tête, des réactions violentes ou inhabituelles, l'anxiété, de la tristesse, des marques de coups et puis une baisse des résultats scolaires, le refus d'aller à l'école, une augmentation de la demande d'argent de poche en cas de racket, la dévalorisation de soi", détaille la journaliste de France 2.

Comment réagir ?

En cas de découverte de certains signes, "il faut parler, poser des questions à son enfant, le rassurer pour qu'il se confie", poursuit Sandrine Aramon. Si les craintes sont avérées, il est conseillé de s'adresser au chef d'établissement et aux professeurs, et en cas de doutes ou de questions, composer le numéro vert 3020.

Une fillette se rend à l\'école à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 1er septembre 2015.
Une fillette se rend à l'école à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 1er septembre 2015. ((MAXPPP))