"J'ai envie de la gifler" : après les propos de Dominique Besnehard, le CSA saisi d'une centaine de signalements

Le producteur, invité de Jean-Pierre Elkabbach, visait la militante féministe Caroline De Haas.

Le producteur Dominique Besnehard à Paris, le 20 juin 2016.
Le producteur Dominique Besnehard à Paris, le 20 juin 2016. (JOEL SAGET / AFP)

La séquence a créé l'émoi. Le CSA a été saisi par une centaine de signalements, vendredi 2 mars, après les propos de Dominique Besnehard sur Caroline De Haas, a indiqué l'instance audiovisuelle à franceinfo. Le producteur, invité de Jean-Pierre Elkabbach sur CNews, a déclaré : "Alors que je suis féministe, que j'ai un rapport avec les femmes extraordinaires... quand je vois certaines journalistes qui disent 'un homme sur trois est un prédateur'.... Caroline De Haas là, j'ai envie de la gifler."

Contactée par franceinfo, Caroline de Haas a indiqué son intention de porter plainte. Mais elle ne souhaite pas s'exprimer publiquement. La militante féministe a annoncé, lundi 26 février, quitter les réseaux sociaux, "fatiguée de ces violences"De son côté, Dominique Besnehard n'a pas souhaité réagir à la polémique.