Dans "Les Affranchies", Marie-Claire Javoy fait le portrait de femmes devenues hommes pour s'accomplir

Publié Mis à jour
franceinfo
Article rédigé par
F. Gbadamassi, E. Delagneau, G. Gheorghita, E. Urtado - franceinfo
France Télévisions

Interrogée par franceinfo, l'écrivaine Marie-Claire Javoy raconte ce qui l'a poussée à faire, dans son livre Les Affranchies, les portraits de femmes ayant momentanément choisi de devenir hommes.

Hagnodiké, Marguerite Le Paistour, Mulan, Sahar Khodayari ou encore Pili Hussein sont autant de femmes dont l'écrivaine Marie-Claire Javoy dresse les portraits dans son livre Les Affranchies. "Dans la société, il y a un impossible, et elles décident que finalement, elles ne vont pas rester confinées à cet impossible, et elles font un acte, choisissent une solution qui est de devenir un homme, momentanément, pour avancer", raconte-t-elle à propos de ces femmes.

Marguerite Le Paistour, personnage "fascinant"

L'auteure fait ainsi découvrir Marguerite Le Paistour, alias Monsieur Henry, qui devient bourreau à Lyon, en 1746. "Ce que je trouve fascinant avec elle, c'est qu'en termes d'assignation, de compétences, de qualité, souvent, le féminin c'est le soin, c'est le maternel, c'est le domestique, c'est la discrétion", alors que ce personnage est au contraire "cruel, violent, brutal [...]. Et finalement, c'est dans la torture, notamment des femmes, qu'elle va réellement trouver sa place", développe-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.