Un réseau de trafiquants d'opium démantelé en Seine-Saint-Denis

Trois personnes ont été arrêtées et 45 kilos de drogues ont été saisis par la police judiciaire de Seine-Saint-Denis. Le réseau de trafiquants d'opium opérait depuis un an au sein de la communauté indienne.

Saisie d\'héroïne à Annecy en 2014
Saisie d'héroïne à Annecy en 2014 (NORBERT FALCO / MAXPPP)

La police judiciaire de Seine-Saint-Denis a démantelé un réseau de trafiquants d'opium qui durait depuis un an au sein de la communauté indienne, a appris franceinfo ce vendredi 7 octobre auprès de sources policières. Trois personnes ont été arrêtées, 45 kilos de drogues ont été saisis.

Début septembre, les policiers municipaux du Bourget ont reçu l'information selon laquelle une équipe d'Indiens aurait monté un business florissant de trafic d'opium, une drogue rare et lucrative, peu consommée en France.

45 kilos de têtes de pavot

Un travail de surveillance est alors mené : écoutes téléphoniques, filatures, qui leur permet de constater que le trafic s'organise autour d'un appartement du Bourget, où des clients indiens viennent chercher l'opium après avoir passé commande par téléphone.

Alors qu'une grosse livraison est prévue samedi 1er octobre, les policiers en profitent pour intervenir. Ils arrêtent trois personnes et saisissent 45 kilos de têtes de pavot, à partir desquelles est produite la poudre, et dont le prix est estimé à 100 euros les 20 grammes.

Un réseau de trafiquants d'opium démantelé en Seine-Saint-Denis : les explications d'Olivier Boy
--'--
--'--