Cet article date de plus de sept ans.

Deux syndicats assignent un hypermarché Carrefour pour travail de nuit

La loi dispose que le recours au travail de nuit, après 21h et jusqu'à 6h, est en principe exceptionnel. Or l'établissement ouvre jusqu'à 21h30.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Caputre d'écran Google maps de l'entrée du Carrefour de Villiers-en-Bière en Seine-et-Marne. ( GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO )
Après le travail du dimanche, c'est le retour de la question du travail de nuit. Mardi 24 décembre, deux syndicats ont annoncé avoir assigné pour la première fois un hypermarché pour non-respect de la législation sur le travail de nuit. La procédure vise le Carrefour de Villiers-en-Bière en Seine-et-Marne.
 
Selon les deux syndicats, la CFDT et le Seci-Unsa, le magasin "ouvre ses portes au public jusqu'à 21h30". Or, la loi indique que le recours au travail de nuit, après 21h et jusqu'à 6h, est, en principe, exceptionnel et doit être justifié par la nécessité d'assurer la continuité de l'activité économique ou des services d'utilité sociale. 
 
Ils indiquent dans un communiqué que leur assignation vise cet hypermarché "afin que les règles sur le travail de nuit soient respectées". Ils font valoir que la pratique est "reconnue comme particulièrement nocive pour la santé des salariés" et n'excluent pas d'autres actions contre d'autres établissements. Une audience est prévue le 17 janvier devant le tribunal de grande instance de Melun.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Débats

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.