Couvre-feu : le casse-tête de la fin de journée

Retour à la maison, courses, transports… Depuis samedi 16 janvier, les Français doivent s’adapter aux nouveaux horaires du couvre-feu, et cela demande un peu d’organisation.

France 2

Depuis samedi 16 janvier, les déplacements, hors motifs impérieux, sont proscrits entre 18 heures et 6 heures sur l’ensemble du territoire français en raison du couvre-feu. Chacun doit s’organiser afin de rentrer à temps, mais parfois, ça ne suffit pas. "Je suis parti une heure plus tôt du travail, pour espérer rentrer à peu près dans les temps. Mais là, compte-tenu de l’horaire, je serai en dehors des clous sans autorisation", raconte un usager de la gare Saint-Lazare, à Paris, alors que des trains ont été supprimés.

Coup dur pour les commerçants

Pour d’autres, ce sont les courses qu’il faut réorganiser, comme en témoigne la file d’attente observée dans une boulangerie de Bondy (Seine-Saint-Denis). "C’est triste, ça coupe tout le commerce à partir de 17 heures", regrette un vendeur bordelais interrogé par France 2. De nombreux professionnels craignent une baisse importante de leur chiffre d’affaires.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passants sur les quais de Paris, quelques heures avant l\'entrée en vigueur du couvre-feu généralisé à 18 heures, le 16 janvier 2021.
Des passants sur les quais de Paris, quelques heures avant l'entrée en vigueur du couvre-feu généralisé à 18 heures, le 16 janvier 2021. (LAURENCE KOURCIA / HANS LUCAS / AFP)