Procès des écoutes : quatre ans de prison, dont deux fermes, requis contre Nicolas Sarkozy

Dans le procès dit "des écoutes", quatre ans de prison, dont deux avec sursis, ont été requis contre l'ancien chef de l'État Nicolas Sarkozy, mardi 8 décembre.

France 3

Mardi 8 décembre, le procureur a demandé la prison ferme pour les trois protagonistes de l'affaire dite "des écoutes", dont Nicolas Sarkozy. "Quatre ans de prison, dont deux avec sursis, à l'encontre des trois prévenus, et une interdiction d'exercer son métier de cinq ans pour l'avocat Thierry Herzog. Le parquet national financier n'a pas fait de différence entre l'ancien président, l'avocat et le juge pendant plus de cinq heures de réquisition. Le procureur a eu des phrases très dures à l'encontre de Nicolas Sarkozy. En s'adressant à lui, il affirme : 'On pensait qu'un ancien président avait gardé une certaine grandeur et le sens des responsabilités'", rapporte la journaliste Nathalie Perez, en direct du palais de Justice de Paris.

Les avocats de la défense préparent leur riposte

"Il a également décrit l'avocat Thierry Herzog comme le mauvais génie, et le juge Azibert comme étant l'instrument consentant des intérêts de Nicolas Sarkozy", ajoute cette dernière. À l'énoncé de ces réquisitions, tous les avocats de la défense ont encerclé l'ancien chef de l'État, "sans doute pour préparer leur riposte" mercredi 9 décembre, pendant leur plaidoirie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy à son arrivée au palais de Paris, mardi 8 décembre 2020.
Nicolas Sarkozy à son arrivée au palais de Paris, mardi 8 décembre 2020. (MARTIN BUREAU / AFP)