Nicolas Sarkozy renvoyé devant le tribunal correctionnel

Les recours de l'ancien président dans l'affaire de ses frais de campagne de 2012 ont été rejetés par la justice. Son avocat annonce que Nicolas Sarkozy va se pourvoir en cassation.

Voir la vidéo
France 2

Nicolas Sarkozy se dit en retrait de la vie politique, mais sa campagne présidentielle de 2012 se rappelle à lui. En rejetant jeudi 25 octobre les recours de l'ancien président, la justice a confirmé son renvoi devant un tribunal correctionnel dans le dossier Bygmalion. Son avocat a aussitôt annoncé que l'ancien chef de l'État allait se pourvoir en cassation. "Par définition, s'il y a des voies de recours, et s'il y a une Cour de cassation, c'est qu'il arrive à une Cour d'appel de commettre des erreurs d'appréciation", a souligné Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy.

Sarkozy a toujours nié son implication

La facture de la campagne de l'ancien homme fort de la droite française s'élevait à plus de 42 millions d'euros, soit près du double par rapport au plafond autorisé, fixé à 22,5 millions d'euros. Depuis sa mise en examen en février 2016, Nicolas Sarkozy ne cesse de se défendre en niant son implication dans l'affaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy, à Paris, le 1er octobre 2016, aux Sables-d\'Olonne.
Nicolas Sarkozy, à Paris, le 1er octobre 2016, aux Sables-d'Olonne. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)